L’origine du mot Ultreïa

La naissance de cette expression particulière remonte au Moyen-âge. À l’époque, Ultreïa était autant un cri de joie et d’encouragement que de ralliement pour les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais que signifie exactement ce fameux mot ?

La plupart des chercheurs s’accordent à dire qu’il vient du latin Ultra, dont une des traductions possibles est Au-delà. Dans sa forme évoluée, des messes en latin des églises et monastères non loin de Saint-Jacques-de-Compostelle associent ce mot avec Suseia. Ainsi, E Ultreia, e suseia signifie allons plus loin, plus haut.

 

De plus, nombre de chansons de randonnée – de l’époque jusqu’à maintenant – comprennent cette expression pour donner du rythme à la marche. On comprend dès lors l’importance de ces mots, notamment dans un contexte de pèlerinage, qui représente un dépassement physique comme spirituel.

La signification de Ultreïa n’a pas vraiment changé depuis le Moyen-âge, si ce n’est qu’elle a quelque peu perdu en religiosité et s’utilise pour tous les randonneurs pratiquants le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, qu’ils soient pèlerins ou non.